Comment organiser votre référendum d’entreprise ?

3972 Publié le 06/09/2019 par Hugo Seiler

Les accords collectifs sur les conditions de travail, les congés payés ou encore les temps de repos doivent être signés par les syndicats représentatifs majoritaires. En l’absence de majorité, un référendum peut être organisé au sein de l’entreprise. Comment bien réussir ce type de consultation ? Quelles sont les étapes à ne pas négliger ?

Rédiger le protocole du référendum

protocole du référendum

Le protocole de vote est un document qui détermine les modalités de la consultation : la liste des salariés concernés par l’accord et qui doivent donc être consultés, les modalités de transmission du texte de l’accord, le lieu, la date et l’heure du scrutin, l’organisation et le déroulement du référendum et, bien sûr, la question soumise au vote.

Le référendum doit se tenir dans un délai de deux mois à compter de la conclusion de l’accord. Il doit être organisé pendant le temps de travail et anonymement. La rédaction, l’établissement du protocole est donc la première étape à respecter dans l’organisation de votre scrutin.

Choisir la modalité de vote

vote électronique référendum

Il est maintenant temps de choisir les modalités de vote. Plusieurs choix s’offrent à vous : vote aux urnes, vote par correspondance, électronique ou encore multicanal. Chaque modalité présente ses avantages, mais aussi ses inconvénients.

Le vote en urne impose qu’une ou plusieurs salles (si plusieurs établissements sont concernés) soient allouées au scrutin durant toute la durée de la consultation, avec du personnel présent pour assurer la sécurité et la confidentialité du vote. Le vote par correspondance permet de supprimer les problématiques géographiques, mais induit des frais d’impression des bulletins, de mise sous pli et de routage par la poste. Le vote électronique, quant à lui, permet de réduire les coûts et les délais des élections, mais le numérique peut être un frein pour certains votants. Le vote mixte – électronique et correspondance – permet d’amorcer une transition en douceur vers une nouvelle modalité.

Organiser le bureau de vote

bureau de vote référendum

Il est ensuite indispensable de constituer le bureau de vote, en charge de communiquer autour du référendum, d’assurer le bon déroulement de l’élection, de dépouiller les bulletins de vote et de communiquer les résultats immédiatement à l’ensemble de l’entreprise.

Les membres du bureau de vote sont garants de l’authenticité et de la sécurisation du scrutin et des résultats. Dans le cas d’un vote électronique ou mixte, il est donc primordial de disposer d’une solution permettant une gestion fine des droits pour chaque utilisateur.

Communiquer auprès des collaborateurs

Le référendum doit être organisé au plus tard deux mois après la définition de l’accord à entériner par le personnel. Vous avez l’obligation d’informer les salariés votants de la tenue d’une consultation avec la date, le lieu, l’heure, ainsi que l’accord concerné et la question qui sera posée.

Pour plus d’efficacité et de transparence, n’hésitez pas à communiquer massivement autour du référendum afin d’obtenir le plus de participation possible. Si vous optez pour le vote en ligne, il est indispensable de communiquer à vos collaborateurs leurs identifiants et le “mode d’emploi” de la plateforme. En cas de vote par correspondance, il vous faut préparer les courriers et les bulletins, les envoyer, prévoir les relances… Toutes ces étapes sont indispensables pour le bon déroulement de la consultation.

Dépouiller les bulletins et communiquer les résultats

résultats référendum entreprise

Enfin, à l’issue du vote, vous devez dépouiller les bulletins (ceux des urnes et du vote par correspondance doivent être faits la veille), afin de communiquer le résultat rapidement à vos salariés. Si vous avez opté pour un vote par internet, le résultat est immédiat, une fois que vous avez clos le référendum. En cas de vote mixte, des solutions telles qu’AlphaVote permettent de gérer sur une seule plateforme l’ensemble des modalités de vote.

Vous devez ensuite communiquer ces résultats par les moyens que vous souhaitez, mais la rédaction d’un procès-verbal est incontournable (document officiel indispensable). N’hésitez pas à l’afficher, à le diffuser sur votre intranet, par email… À l’issue de toutes ces étapes, l’accord, s’il a été voté, doit être déposé auprès de l’autorité administrative Direccte avec en pièce jointe, le procès-verbal.

Vous l’aurez compris, organiser un référendum d’entreprise demande une méthodologie précise. Cependant, en suivant ces étapes, vous ne pouvez pas vous tromper. Mais, surtout, entourez-vous d’un partenaire capable de vous accompagner tout au long de l’élection.


Hugo Seiler

Vous avez un Projet ?

Quels que soient la forme et le volume de vos élections, il y a toujours une solution AlphaVote